Cher saint Nicolas

Tu me le demandes chaque année, quand je m’assieds sur tes genoux dans la grande galerie commerçante : est-ce que j’ai été sage ?

Oui, saint Nicolas, j’ai été sage. Très sage, même. Peut-être un peu trop.

Ma maman m’a bien dit de ne pas répondre aux adultes. Mon papa me demande souvent de ne pas faire trop de bruit et d’aller ranger ma chambre.

Et à l’école, je reste silencieuse, je ne bavarde pas pendant la classe et je fais bien mes devoirs.

Je ne dis rien non plus quand Clément me tire les cheveux ou que Lucie me bouscule dans le couloir.

Je ne dis rien non plus quand Thomas me vole ma collation ou que Léo crache dans mon repas le midi.

Je ne dis rien non plus quand ils m’ont enfermée dans les toilettes pendant toute la récréation. Quand ils rigolent en disant que je suis laide ou trop grosse ou trop nulle.

Je suis très sage saint Nicolas.

Je mérite des bonbons. Mais j’aimerais bien aussi un Takattak. Parce que ça suffit maintenant. Je n’en peux plus de me laisser faire. Il faut que j’apprenne à répondre.

Lola
Saint Nicolas

P’tit pédé… On laisse dire ?

Dans le Ligueur du 22 juin, Pascal De Sutter, docteur en psychologie à l’UCL, s’exprime une nouvelle fois sur l’homosexualité et les commentaires que peuvent entendre certains enfants dans les cours d’école.

P'tit pédé

Et sa proposition, dans l’article (dont vous ne lirez que le titre puisque Le Ligueur a préféré laisser lire l’intégralité du texte aux seuls abonnés, après en avoir donné l’accès à tous) est de « viriliser » le petit garçon qui se fait traiter de « pédé » de manière à « ce qu’il vive avec les codes que la société attend de lui ».

https://www.laligue.be/leligueur/articles/il-se-fait-traiter-de-pede

Interdite, voire consternée par ce conseil, je m’enquiers auprès de mon petit garçon de presque 12 ans, sur la façon dont il riposte lorsqu’il se fait interpeller de la sorte par un enfant du même âge. J’en profite pour lui demander s’il souhaite être « virilisé pour qu’il puisse vivre avec les codes que la société attend de lui ».

Après tout, il est plutôt fluet, il met du rose quand ça lui chante et il suit des cours de danse classique. Je ne doute pas un instant qu’il doive parfois subir des quolibets désobligeants.

Mais surtout il n’a pas la langue dans son t-shirt et c’est un joueur de Takattak, alors, plutôt que de vouloir correspondre à quoique ce soit et surtout aux désirs de Mr De Sutter, à la pique « p’tit pédé », il a préféré répondre en utilisant les consignes du jeu :

Flèche jaune

 

Autodérision :

– Pas si petit que ça !

– Tu es vraiment le seul à ne pas le savoir.

– Tu m’en vois offensé.

– Et les soirs de pleine lune, je me transforme en hétéro.

Flèche mauve

 

Pirouette :

– Tu connais la date de la prochaine Gay Pride ?

– Oh ! Une mouche !

– Mince, j’ai perdu mon sac rose…

Flèche rouge

 

Insolence :

– Tu n’as aucune chance, je n’aime que les garçons intelligents.

– …me dit celui qui pleure quand il n’a pas son doudou…

– C’est sûr qu’avec tes baskets puantes, ça ne risque pas de t’arriver.

Flèche verte

 

Vérité :

– Je ne vois pas le problème. Toi, si ?

– Je m’étonne quand même que ça te contrarie.

– Oh ! Tu as lu mon journal intime ?

Flèche bleue

 

Question :

– Tu connais l’origine de cette expression ?

Flèche jaune

 

Compliment :

– Toi tu es vraiment doué pour séduire les filles : un vrai tombeur. Tu m’apprends ?

– Tu es un très bel hétéro.

Flèche mauve

 

Chanson :

La chanson ne doit pas correspondre tout-à fait, libre à vous de changer les paroles.

Ici, il a simplement remplacé « mal aimé » par « p’tit pédé ».

Vous allez voir, ça tombe pile poil !

Imaginez un peu ce monde dans lequel tous correspondraient à la norme, courraient dans le sens du vent, nageraient dans le courant, bêlant en cœur. Le code de la société n’est pas le code de la route. Dans la vie, on peut passer au bleu comme au rose, en remettant à leur place les langues de vipère et les diseurs de mauvaise aventure.

Et vous, avez-vous des suggestions, réparties ou ripostes ?

N’hésitez pas à nous en faire part. Ça nous aidera aussi à préparer notre prochain jeu pour s’entrainer à répondre du tac au tac aux homophobes, sexistes et racistes de toutes plumes.

 

Geneviève

 

 

 

 

 

 

 

Fêtes de famille : tous les (sales) coups sont permis.

 

 Le sapin est magnifique, cette année, il est vraiment réussi. La dinde dore à la lumière du four, les verres scintillent en attendant le Champagne, ma petite robe noire me sied à ravir. Pour le réveillon, j’ai accumulé les clichés. Ma décoration de Noël semble sortie d’un magazine de déco traditionnelle.

Mais soit, je suis ainsi certaine de ne commettre aucun faux-pas. Je m’attends donc à passer une excellente soirée avec Jules, ses parents et les miens, mon frère, sa femme et leurs deux enfants.

J’adorerais adorer les fêtes de famille, toute cette chaleur partagée, ces souvenirs évoqués, ces fous rires complices, cet humour qui fait rire chacun, tant il remet en mémoire des événements communs. Continuer la lecture de Fêtes de famille : tous les (sales) coups sont permis.

Ne laissez pas votre manque de répartie vous gâcher les vacances.

 

 

C’est le moment du bikini, des apéros prolongés, des soirées entre amis.

Les vacances, occasion idéale de détente, de lancement de vannes, de piques trempées dans l’eau de mer, de reproches larvés, de guerres froides et de commentaires amers bridés pendant toute l’année.

Takattak Mer

Continuer la lecture de Ne laissez pas votre manque de répartie vous gâcher les vacances.

Pour obtenir les « versions » Intello, Crescendo, Dingo et Rodéo

 

 

Takattak, encore plus fort!

Vous avez aimé la version chrono ? Le Version Intello est totalement déjantée. La version Dingo hilarante et la version Rodéo, décapante.

Vous pouvez y jouer de plusieurs manières : de façon réfléchie, avec un papier et un stylo, ou, comme la Version Chrono, rapido !
Entrez dans le monde de la riposte fine, le mot d’esprit, et ensuite, dans la Version Crescendo, lancez-vous dans une joute verbale avec l’Attakeur. Et que le meilleur vanneur l’emporte!

Pour les télécharger, passez par les liens ci-dessous.

Pour ceux qui ont le jeu « Classique » (la boite noire)
Intello – Crescendo – Rodéo

Pour la version « Family » (la boite blanche)
Dingo – Rodéo

Amusez-vous bien !

 

Un jeu impertinent de Geneviève Smal illustré par Sullivan Hismans